Bien manger

Bien manger

Qu’est-ce que le régime paléo ? Pourquoi tant de monde en parle ? En quoi consiste-t-il ? J’espère que vous trouverez tous les réponses à vos questions concernant la paléo… Pourquoi ? Comment ? Que faire une fois la période de transition passée ?

 


1. Qu’est ce que signifie « bien manger » ?

2. Dans quel but ?

3. Dans la pratique, comment manger sainement ?

4. Pour aller un petit peu plus loin…

5. En conclusion


1. Qu’est ce que signifie « bien manger » ?

 

Plus que de « bien manger » il est important de « bien vivre ». Pour cela, il suffit d’appliquer un ensemble de principes et pratiques s’inspirant de la vie de nos premiers ancêtres chasseurs-cueilleurs. On se base sur le constat que le rythme et habitudes de vie moderne ne sembleraient pas adaptés pour notre santé.

Finalement, à l’échelle de la vie humaine, l’agriculture n’est arrivée que très tard dans notre histoire. En effet, les premiers hommes sont arrivés il y a environ 2,5 millions d’années et les premières formes d’agriculture il y a entre 11 500 et 10 500 ans (1). Cela correspond à 0,4% de la durée d’existence de l’espèce humaine. Par exemple, si l’homme était apparu à minuit, il aurait commencé à cultiver et élever après 23 heures 59 minutes et 54 secondes, de la même journée. Et cela sans compter sur l’agriculture moderne apparue dans les 100 dernières années. En 10 000 ans ou même 100 ans l’homme n’a pas eu le temps d’évoluer. Nous avons donc tous des systèmes digestifs et humanitaires de chasseurs-cueilleurs.

 

Si l’homme était apparu à minuit, il aurait commencé à cultiver et élever après 23 heures 59 minutes et 54 secondes, de la même journée.

 

2. Dans quel but ?

 

Le but de l’alimentation paléo est d’optimiser sa santé, d’être au meilleur de sa forme. Et ce, pas seulement pour l’apparence (muscles, minceur…), mais surtout pour tous les organes. Le but principal n’est pas du tout de perdre du poids (mais si cela peut arriver parfois), mais plutôt de se sentir à l’aise dans son corps, dans sa totalité.

De plus, et pour mettre les choses au clair, si la paléo est inspirée du paléolithique, elle est juste inspirée. Le but n’est pas du tout de manger comme des hommes préhistoriques. Les équipements de cuisine sont utilisés et les aliments achetés à l’épicerie.

 

 

3. Dans la pratique, comment manger sainement ?

 

NB : Vous pourrez trouver une liste claire et précise des aliments à privilégier ainsi que ceux à éviter ici.

Dans la vie de tous les jours, on privilégie les aliments les plus simples et sains possibles. On essaie, si notre budget nous le permet de dans la mesure du possible, d’acheter des produits de bonne qualité, locaux et biologiques. Pourquoi bio ? Les aliments d’origine biologique contiennent en moyenne 25% de nutriment en plus que ceux de l’agriculture conventionnelle.
L’optimum serait de chasser (gibier, pêche) et cueillir (dans son jardin) autour de chez soi. Viandes, poissons, légumes, fruits et bon gras en sont les bases. Recherchez toujours la densité nutritionnelle, c’est à dire la concentration en nutriments. Plus un aliment contient de vitamines et minéraux, meilleur il sera pour votre corps.

Les groupes alimentaires à éviter sont donc tous les produits transformés, raffinés, mais aussi les céréales (blé, avoine, soja…), les légumineuses (lentilles, haricots, cacahouètes…) ou encore les produits laitiers non entiers.

D’autres aliments sont quant à eux considérés comme en « zone grise ». Certains les consomment ou non suivant leurs objectifs. Cela concerne par exemple le riz blanc, l’alcool, le chocolat…

 

pyramide paléo

Pyramide de l’alimentation paléo (à télécharger en PDF ici)

 

4. Pour aller un petit peu plus loin…

 

Nous sommes tous différents, et c’est pour cela que l’alimentation est unique à chacun. Ceci peut être adaptée selon nos objectifs : recherche d’un mode de vie sain, programme pour grand sportifs, perte de poids, santé digestive, intolérances/allergies alimentaires, maladies auto-immunes…

Si vous souhaitez en savoir plus sur les aliments à privilégier ou éviter et pourquoi ils sont dans l’une ou l’autre des catégories, je vous encourage à lire le livre, très accessible (mais en anglais), de Chris Kresser, The Paleo Cure.

Si vous questionnez votre sensibilité à certains aliments ou quelques problèmes mineurs de santé, je ne peux que vous encourager à essayer une version plus épurée cette alimentation (appelé communément AIP pour protocole auto-immun) puis en réintroduisant les aliments suspects.

 

5. En conclusion

 

N’ayez pas peur d’essayer la paleo. Tout le monde peut y trouver son compte. Pourquoi ne pas tenter quelque chose de nouveau ? Pourquoi ne pas découvrir une nouvelle façon de s’alimenter ? Une fois la période d’adaptation passée (3 à 7 jours, on s’entend que ce n’est pas la fin du monde), vous vous sentirez revitalisés, bien dans votre corps et dans votre environnement.

Afin d’aider la transition, vous pouvez aussi faire le choix d’opérer de petites modifications avant de vous lancer. Par exemple, commencez par vous préparer votre propre repas du midi au lieu de manger sur le pouce un plat tout-prêt ou un sandwich. Rappelez-vous que les petits gestes comptent toujours.

 

granola

Granola (recette ici)

 

Et comme toujours… Si vous avez quelque questions que ce soit, n’hésitez à me contacter. Vous pouvez remplir ce formulaire ou tout simplement laisser un commentaire ci-dessous.

 


Sources :

(1) Les informations concernant les dates sont tirées de l’excellent livre de Yuval Noah Harari, Sapiens, une brève histoire de l’humanité, chez Albin Michel. Je vous le conseille vivement.
Dans son ouvrage, l’auteur explique que 90% des aliments de base de la culture occidentale ont été domestiqués entre – 9 000 et – 3 500 avant l’ère commune. Voici quelques exemples de domestications qu’il donne dans son livre :
– 9 000 AEC : blé et chèvres
– 8 000 AEC : pois et lentilles
– 5 000 AEC : oliviers
– 4 000 AEC : chevaux
– 3 500 AEC : vignes

(2) Données provenant de l’article de Wikipédia concernant l’histoire de l’agriculture.



5 thoughts on “Bien manger”

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :