Budget : Manger sainement et y faire attention… c’est possible!

Une reflexion qui revient souvent est « mais, ça doit être cher de manger aussi sainement ». Alors oui et non. Tout d’abord, effectivement, imaginons que j’achète tout bio en grande surface ou magasin spécialisé, oui, cela me coûterait très cher. Heureusement il existe tout plein d’astuces pour faire un peu moins flamber la carte bleue.

Avant de vous dévoiler ce que j’applique au quotidien, je voudrais simplement vous dire que la santé est ma première préoccupation. Je ne m’imagine pas nourrir mes (futurs) enfants autrement. Pour moi, bien manger aujourd’hui est un pari sur le long terme. Tant pis si je dépense un peu plus en nourriture. Tant qu’elle est de bonne qualité, c’est tout ce qui m’importe.

 

Les AMAPs

Les AMAPs (acronyme pour ) sont un moyen pour les producteurs bio de vendre directement leurs fruits, légumes, viandes, miel et autres produits. Tout est parfait : bio, local, abordable, de saison… En plus, vous pouvez directement avec les producteurs et leur poser toutes vos questions.

Retrouvez une carte des AMAPs de France ici : Réseau AMAP

 

Le marché (bio)

Bio et local, il n’y a rien de mieux. Les prix au marché sont aussi souvent intéressants. Vous pourrez y acheter vos fruits, vos légumes, votres viande… Un peu de tout avec souvent un bon choix.
Les fruits et légumes de saison, en plus de contenir plus de nutriments que les autres, sont souvent bon marché.

 

Les producteurs

Si vous habitez en campagne comme moi, il y a plein de producteurs tout autour de vous. Par exemple, j’achète ma viande de bœuf par cartons de dix kilos tout proche de chez moi. Je sais où et comment sont élevées les bêtes. De la ration sèche (herbe en été et foin en hiver), rien d’autre. Le prix lui aussi est attractif, un peu moins de 14€ le kilo pour le tout (toute coupe confondues).  Je peux discuter directement avec l’éleveur et lui poser toutes mes questions (oui, j’en ai plein !).

Pour la viande encore, au Canada, j’achetais de la viande par portion d’animal. Compter environ un quart de bœuf pour deux pendant un an. Dès que je trouve un producteur et que je me procure un congélateur, c’est reparti !

 

L’autocueillette

Vous pouvez choisir vos fruits et légumes vous-même et ne prendre que ceux qui sont à pleine maturation (vitamines et minéraux).  Personnellement j’adore cueillir mes fruits et légumes. Ca m’apporte beaucoup de satisfaction et c’est un moment que j’adore partager avec ma famille.
Les prix sont très souvent bons.

N’oubliez pas d’aller ramasser des mûres en été et des châtaignes en automne. Une bonne balade, un bon dessert/repas,  le bonheur !

 

Pour les fruits et légumes : les 15 gentils & les 12 méchants (cleen fifteen & dirty dozen)

Certains fruits et légumes sont cultivés avec plus de pesticides et engrais que les autres. Ce sont les 15 méchants, ceux qui faut à tout prix manger bio. En général, cela correspond aux fraises, pommes, poires, les légumes à feuilles vertes, les pêches et abricots… Tout ceux dont on mange la peau ou ceux qui ont une grande surface comestible.
A contrario, il existe aussi des fruits et légumes où moins de pesticides et engrais sont utilisés ou qui ne passe pas la barrière de la peau. Cela correspond aux bananes, aux avocats… Tout ceux dont la peau ne se mange pas.
Il vous sera donc plus abordable de manger en conséquence.
Retrouvez une liste mise à jour tous les ans mais en anglais ici : cleen fifteen and dirty dozen

 

Les surgelés et conserves

Les légumes surgelés rendent beaucoup de services (temps et argent) et sont cueillis à maturation. Pourquoi s’en priver ?

Côté conserves, les pâtés, les rillettes, les poissons sont bons marchés et aident beaucoup dans une semaine.

 

Faire soi-même

Cela peut paraitre un peu évident mais pourtant, « faire soi-même » est une des astuces que je pratique le plus au quotidien. Je fais tout moi-même (ou presque !) en cuisine et je me lance peu à peu dans les cosmétiques et l’entretien de la maison. Les mêmes ingrédients reviennent souvent, j’achète donc en gros. Cela revient moins cher au final, surtout par rapport à des produits tout faits qui sont souvent onéreux.

Sur mon site, il y a une catégorie dédiée. Trouvez-la ici : Fait maison

Acheter sur internet

Il existe pas mal de sites sur internet qui peuvent vous permettre d’acheter vos aides culinaires  en ligne (farines, flocons, noix, graines…). Personnellement, j’habite en campagne et c’est un peu compliqué pour moi de trouver tout cela au même endroit. Je trouve que cela est une bonne alternative. En plus, comme ça, j’en mange moins !

Un bon site : Greenweez

 

Manger moins mais mieux

Je me suis rendue compte ces dernières années que j’avais tendance à trop manger. Par gourmandise ? Par peur de manquer ? Sûrement un peu de tout cela… Aujourd’hui je préfère la qualité à la quantité. Je ne m’en sens que mieux et mon porte-monnaie aussi !

De plus, lors de notre voyage, mon copain et moi nous sommes rendus compte que nous n’avions pas besoin d’autant de viande dans notre vie. J’avoue qu’aujourd’hui j’ai du mal à appliquer ce conseil mais j’essaie de limiter ma consommation de viande fraîche. Je varie plus.

 

J’espère que ces astuces vous aiderons dans votre quotidien. Et vous, quelles sont les vôtres ?



Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :