Menstruations, règles : des solutions zéro déchet !

Menstruations, règles : des solutions zéro déchet !

 

Attention, sujet complètement filles : les règles. Désolée les garçons… Cependant, vous pouvez toujours lire l’article et partager avec vos chéries. Si elles sont dans les mêmes délires que vous, ce que je vous souhaite de tout cœur, elles vous diront merci !

 

Comme je le disais dans l’article sur l’épilation, je m’intéresse de plus en plus à des alternatives naturelles et zéro déchet dans plusieurs sphères de ma vie. Après la routine beauté ou le ménage, voici venu le temps… Des règles ! Oui, cette période du mois ou nous avons toutes envie que les journées (et surtout les nuits !) passent le plus vite possible.

Questions menstruations, ce que je recherchais, c’est une solution durable, écologique, économique et naturelle. Je n’avais pas beaucoup de solutions qui s’offraient à moi. Exit les serviettes hygiéniques et les tampons. Du plastique, du coton douteux… Je ne veux pas ça sur moi et encore moins dans moi !

Et c’est à ce moment que j’ai découvert la « cup » et sa copine la serviette hygiénique lavable. Elles me suivent partout et sont très pratiques. Pourquoi ?

Avant de plus rentrer dans le détail, je voudrais simplement dire qu’avoir ses règles, ce n’est pas sale et qu’il faut vivre avec. Je ne dis pas qu’il faut s’en faire (ou aux autres) des peintures de guerre avec mais simplement que c’est naturel.

 

Une cup ou coupe menstruelle

 

La cup ou coupe menstruelle

 

La cup, une solution pratique

Avant tout, ce dont j’ai besoin est d’une solution pratique. Je veux pouvoir faire tout ce que je veux, tout le temps, même si je suis en période de règles. C’est exactement ce que m’offre la cup.

La « cup », ou coupe menstruelle, est en silicone médical et se place dans le vagin pendant les règles. Elle permet de récolter le sang. Elle se vide directement dans les toilettes environ deux fois par jour (ou plus selon votre flux). On ne la sent pas du tout. Je vous assure, on a vite fait de l’oublier !

De plus, si vous connaissez le début de vos règles ou que vous pensez qu’elles vont bientôt arriver, vous pouvez très bien mettre votre cup en prévision. Plus de surprises !

Seul bémol de mon côté, au début le placement peut être compliqué et on peut observer quelques fuites. Il faut simplement persévérer. Parce que oui, il existe une position idéale (suivant la forme de votre vagin) et des techniques de pliage (ici!). Il existe aussi plusieurs marques. Certaines formes peuvent vous convenir et d’autres non. N’hésitez pas à en essayer plusieurs.
Pour une protection totale j’utilise en complément et seulement pour les premières nuits une serviette hygiénique lavable. Je vous en parle un peu plus bas.

Des cups, j’en ai deux :

  • Une DivaCup, pour le début de cycle

Je l’aime bien, sa forme me convient. Son prix est de 28€ environ.

  • Une Be’Cup, plus petite, pour la fin de cycle
    Je l’ai acheté en urgence en grande surface. On peut en trouver un peu partout maintenant ce qui est très pratique. Son prix est de 15€ environ.

 

La cup, une solution économique et écologique

Suivant les marques, les coupes peuvent couter entre 15 et 30 €, ce qui est déjà assez abordable par rapport aux tampons et serviettes que l’on peut acheter en grande surface. Celle-ci peut se garder plusieurs années.
Si on fait un petit calcul rapide, avec une seule cup de 30€ (donc la plus chère), amortie sur cinq ans, cela nous revient à 1 € par période de règles. Imbattable, donc.

En plus, vous produirez moins de déchets, ce qui est parfait.

 

Où la trouver ?

Vous pouvez maintenant en trouver un peu partout que ce soit en magasin bio, sur internet ou même en grande surface.

 

Les serviettes lavables

 

La serviette hygiénique lavable

 

La serviette lavable, une solution pratique, en complément de la cup

… Pour la nuit
J’utilise la serviette lavable pour la nuit pour éviter de tacher mes habits et draps, ce qui n’arrive pas toujours mais qui peut être assez aléatoire suivant la façon dont j’ai positionné ma cup. J’ai donc une serviette, plutôt large et longue spécialement pour les nuits.

… Pour les fins de règles
Pour les fins de règles, plutôt que de garder ma cup et de l’oublier complètement, ce qui peut arriver, je préfère avoir une serviette lavable. Souvent, cela ne dure qu’un seul jour. J’en ai donc une spéciale pour les fins de règles.
Il faut savoir que vous pouvez aussi très bien utiliser les serviettes comme première protection et ne pas du tout utiliser la cup. Ce n’est qu’un choix personnel de ma part, une préférence.

 

La serviette lavable, une solution économique et écologique

Une solution écologique, c’est sûr puisque les serviettes sont en tissus et que vous pouvez les laver et relaver en machine. Personnellement, je les rince à la main puis je les mets avec le linge sale.

Une serviette coute, suivant sa taille et la marque, entre 6 et 20 €. Ceci n’est pas bien cher comparé aux serviettes plus conventionnelles. Imaginons que, comme moi, vous en ayez deux, une petite à 14 € et une plus grande à 17 € (amorties sur 5 ans) que vous utilisez, en complément d’une cup à 30 € (amorti sur 5 ans). Chaque cycle vous coûte donc 1 €. Encore une fois, imbattable ! Et encore, je n’ai pas pris les options les plus bon marché…
(Le calcul : prix=30/5/12+(14+17)/5/12)

 

Où en trouver ?

En magasin bio ou sur internet. Personnellement j’en ai deux de la marque Plim (la mini et la médium) qui me conviennent très bien. Les serviettes les moins chères que j’ai trouvé proviennent de la marque Anaé.

 

 

Et voilà ! Maintenant vous savez tout. Je souhaitais présenter les solutions qui sont pour moi les plus pratiques, économiques et écologiques. Je n’ai pas donné tous les détails sur l’utilisation de la cup ou des serviettes hygiéniques (placement, vidange, durée de vie…) car il existe déjà tout plein d’articles de blog bien détaillés. Mais n’hésitez pas à me poser vos questions, j’y répondrai avec plaisir !

 

 

 



Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :