Gras de bœuf (blanc de bœuf ou suif)

Gras de bœuf (blanc de bœuf ou suif)

Le suif est un produit d’origine animale obtenu par la fonte de la graisse de bœuf, porc, mouton (que vous pourrez vous procurer directement chez votre boucher)… Dit comme ça, ça ne fait pas rêver tout le monde. Et pourtant, il pourrait bien devenir un incontournable dans votre cuisine!

Il est, depuis très longtemps, utilisé en cuisine (cuisson et friture), en savonnerie, en beauté (baumes) ou encore en cordonnerie (assouplissement et imperméabilisation des cuirs). Personnellement, j’adore l’utiliser pour faire frire mes frites ou chipes, pour cuire mes viandes à la poêle ou pour en faire des baumes et crèmes.

Une petite note importante, choisissez du gras provenant d’animaux de pâturages et donc nourris à l’herbe (pesticides, produits chimiques…).

 


Étapes de préparation (en images!)

La toute première étape est d’acheter le gras. Personnellement j’utilise le plus souvent du gras de bœuf car je peux en faire des baumes aussi. Choisissez-le selon sa provenance (pâturage, nourris à l’herbe).
Faites votre marché chez plusieurs bouchers. Souvent il m’est offert. Pourquoi s’en priver?

 

Voici à quoi ressemble le gras lorsque le boucher vous le donne :

gras de boeuf (1)

Commencez à le préparer : retirez tout ce qui peut rester de viande puis découpez-le grossièrement.

gras de boeuf (8)

Passez au mixeur afin d’obtenir une pâte crémeuse.

 

Les ustensiles nécessaires :

gras de boeuf (9)

Faites cuire le tout dans une casserole jusqu’à ce que le gras fonde.

gras de boeuf (7)

 

Filtrez le gras afin de retirer les résidus de viande.

Versez dans un ou plusieurs pot et laisser refroidir puis conservez au réfrigérateur.

gras de boeuf (2)

 

Vous pouvez l’utiliser tel quel ou bien en faire des baumes!

 


 

Imprimer la recette
Gras de bœuf (blanc de bœuf ou suif)
Temps de Préparation 20 minutes
Temps de Cuisson 10 minutes
Portions
pot
Ingrédients
Temps de Préparation 20 minutes
Temps de Cuisson 10 minutes
Portions
pot
Ingrédients
Instructions
  1. Retirer tout ce qui peut rester de viande puis couper grossièrement.
  2. Passer au mixeur afin d’obtenir une pâte crémeuse.
  3. Cuire le tout dans une casserole jusqu’à ce que le gras fonde.
  4. Filtrer le gras afin de retirer les résidus de viande.
  5. Verser dans un ou plusieurs pot et laisser refroidir puis conserver au réfrigérateur.


5 thoughts on “Gras de bœuf (blanc de bœuf ou suif)”

  • Bonjour,
    Je serais très interessée par cette recette de graisse pour friture, mais le faite est que les bouchers me disent qu’ils n’ont que de petites quantité ! Pourriez vous me dire de quelle partie du boeuf est cette pièce de gras que vous avez pris en photo svp ?
    Dans l’attente de votre réponse.
    Cordialement.

    • Hello!
      Alors je demande tout simplement du « gras de boeuf ». Je l’ai fait dans deux boucheries différentes et à chaque fois on me demande « combien de kilo » et j’en prends un ou deux. Sur la photo, si je me souviens bien, c’était deux kilo.
      Est-ce que les coucheries dans lesquelles tu vas sont dans des grandes surfaces ? Parfois, ils reçoivent de la viande déjà pré-dégraissées. Il n’ont donc pas grand grand chose. Je vais chez un boucher qui découpe toute la bête et donc niveau gras, je suis OK.
      Dis-moi 😉
      Alice

  • Bonjour Alice,
    Suite à mon dernier courriel, voilà, j’ai terminé mon premier suif !
    Mais je voudrais ajouter mon petit grain sel personnel : jamais plus le robot culinaire pour cette tâche (ce que vous appelez mélangeur). D’une part, le temps de nettoyage est pénible, mais c’est surtout le résultat que je veux comparer. Après en avoir fait un peu selon votre méthode, j’ai immédiatement arrêté le robot, mais le mal était fait… j’ai gratté et gratté cette pâte durcie, et laver le robot : plus d’une heure d’effort en l’absence d’un lave-vaisselle. Jamais plus. Le résultat… un liquide visqueux, épais, difficile à faire fondre et presque pas filtrable.
    Par contre voici ce qui a parfaitement bien réussi : émincer au couteau en tout petits cubes ou granules. Ça fond très vite à feu très bas. Couleur parfaite et sur les 2 kilo du départ, il est resté environ 2-3 tasses de petits granules brunâtres qu’il vaut mieux donner aux oiseaux pour l’hiver frette du Québec. Pousser plus loin aurait foncé tout le suif.
    Et encore, la prochaine fois, pour m’éviter cette tâche laborieuse et sale, je demanderai au boucher de la passer au hache viande pour moi.
    Si j’ai tenté cette expérience, c’est uniquement pour essayer de faire des frites aussi parfaite que celles des Belges. (Prochaine étape)
    Tout de même, mes félicitation pour ce beau site. JP

    • Bonjour Jean-Pierre,
      Effectivement le robot culinaire, il faut de la motivation pour le nettoyer. Perso la flemme je l’ai plutôt pour découper en fins morceaux ^^’ Les deux options fonctionnent, à chacun de choisir !
      Je n’avais pas pensé à demander au boucher mais sincèrement… S’il accepte c’est tellement la meilleure option, j’adore.
      Merci beaucoup pour le retour et le compliment, c’est toujours un plaisir de partager.
      Bonne journée,
      Alice

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :